Image Exhibiton permanente

LA DOUANE HISTORIQUE

LE DÉBUT DE LA FRONTIÈRRE SUISSSE

Jusqu'au milieu du 20e siècle, le commerce illégal était florissant le long de la frontière verte avec l'Italie. A Cantine di Gandria, la vie des gardes-frontière et de leurs familles était marquée par le froid, l'isolement et les dangers du métier. Le bâtiment qui abrite aujourd'hui le Musée des douanes a servi de poste de gardes-frontière jusqu'en 1921.

La partie historique de l'exposition montre comment les gardes-frontière vivaient autrefois à Cantine di Gandria et avec quels instruments ils mettaient fin aux agissements des contrebandiers. Une collection de bornes frontières placée dans le jardin du musée ainsi que des explications concernant la mise en place de la frontière suisse depuis la création de l'Etat fédéral en 1848 concluent la présentation de la douane historique.

Image Exhibition permanente 2

LA DOUANE MODERNE

AU SERVICE DE L'ECONOMIE, DE LA SÉCURITÉ ET DE LA SANTE

En contrôlant les marchandises et les personnes, la douane civile et le Corps des gardes-frontière contribuent à protéger la sécurité et la santé des citoyennes et des citoyens, tout en préservant l'attrait de la place économique suisse.

Comment le Corps des gardes-frontière procède-t-il par rapport au trafic de drogue international? Quelles conséquences la contrebande organisée professionnellement a-t-elle sur l'économie? Pourquoi la douane contrôle-t-elle les métaux précieux? Des installations étonnantes et de petits films passionnants mettent en lumière les tâches de la douane civile ainsi que le mandat de travail du Corps des gardes-frontière aujourd'hui.

Image Exhibition permanente 3

MARCHANDISE DE CONTREBANDE

DES MARCHANDISES CHERES, RECHERCHEES ET INTERDITES

Les contrefaçons de montres de marque, de médicaments et de textiles importées illégalement en Suisse causent chaque année des pertes économiques qui se chiffrent en milliards de francs. L'exposition permanente montre comment la douane suisse met au jour la criminalité économique.

CONTRE LE BRADAGE DES BIENS CULTURELS

Les biens culturels sont le fondement de l'identité. Arrachés à leur environnement par des commerçants sans scrupules et des collectionneurs candides, ils perdent leur valeur pour la culture qui en a été dépouillée et pour la science. Depuis 2005 et la mise en œuvre de la loi sur le transfert des biens culturels, la Suisse contribue de manière importante à la préservation de l'héritage culturel de l'humanité. Dans ce contexte, la douane civile et le Corps des gardes-frontière jouent un rôle crucial.

EN FAVEUR DE LA PROTECTION DES ESPECES

lus de 30 000 espèces animales et végétales sont protégées; nombre d'entre elles sont même menacées d'extinction. A l'aide de contrôles et d'informations, la douane contribue à mettre au jour le commerce illégal et à protéger ainsi les animaux et les plantes du monde entier qui sont menacés d'extinction.